"Eleutheros" (« libre » en grec) est une association ayant pour objet  de défendre et de promouvoir la liberté

- de conscience
- de choix
- et de pratique de la religion chrétienne 

Elle a été créée sous l'égide de Monseigneur Dominique Rey, évêque de Toulon.

C'est ainsi qu'elle agit en faveur de personnes qui souhaitent :
*soit devenir chrétiennes mais qui venant d'une autre religion en sont empêchées voire menacées
*soit demeurer chrétiennes mais qui subissent des pressions ou des persécutions pour apostasier leur foi (Chrétiens d'Orient, banlieues à fort communautarisme, mariages mixtes)

À la suite de nombreux appels désespérés en provenance d'Irak et de Syrie, Eleutheros, accueille et accompagne depuis 2014, un grand nombre de chrétiens d'Orient réfugiés en France.

​La situation de beaucoup reste critique en Irak ou dans les camps de réfugiés. Des appels au secours continuent à nous parvenir.

Par ailleurs, Eleutheros défend et promeut le droit d'être chrétien auprès d’organismes politiques, services administratifs, municipalités, milieux religieux.  L’association organise des formations appropriées ou toute autre action utile pour sensibiliser et alerter.

Intention de prière spéciale de la part d'AED

Dimanche 12 mai, une église catholique a été attaquée dans le nord du Burkina Faso, faisant six morts, dont le prêtre de la paroisse. Le lendemain, lundi 13 mai, une nouvelle attaque a eu lieu, dans la même province de Sanmatenga : quatre catholiques ont été assassinés par des individus en armes. Ils portaient en procession la statue de la Vierge Marie du village de Singa à celui Kayon, distants d’une dizaine de kilomètres.

Face aux divisions ethniques et tribales que connaît l’Afrique, le pape François a appelé ce mois-ci à prier pour que l’Église soit ferment d’unité entre les peuples, signe d’espérance pour ce continent. Il remercie les religieuses, les prêtres, les laïcs et les missionnaires pour leur travail en faveur du dialogue et de la réconciliation. Un travail qu’ils sont bien trop nombreux à payer de leur vie.

Prière pour la paix au Burkina Faso

"Dieu notre Père, ce qu’il y a de meilleur dans ta création, c’est l’homme.
Tu l’as créé à ton image, afin qu’après le temps de sa vie terrestre, il jouisse d’un bonheur éternel auprès de toi.
Pour que le Burkina Faso soit le milieu de vie où les Burkinabés obtiennent cet unique nécessaire qu’est la vie éternelle, nous t’adressons cette prière :
Accorde au Burkina Faso les institutions qui lui garantissent le bien-être, la liberté et la paix : accorde-lui avant tout des autorités religieuses et civiles qui se laissent guider par l’Esprit Saint, afin qu’elles exercent leurs charges selon la justice et dans le seul souci du bien de tous.
Nous te le demandons par ton Fils, Jésus le Christ Notre Seigneur.
Très Sainte Vierge Marie, priez pour eux.
Notre Dame de Yagma, protégez ce pays.
Anges gardiens du Burkina Faso, veillez sur lui."

D'après la prière du cardinal Ouedraogo, archevêque de Ouagadougou